Un auteur sans orthographe, c’est comme un vélo sans roues

Voilà, je pousse mon premier coup de gueule. Un coup de gueule qui me monte aux lèvres comme la moutarde au nez depuis que je traîne sur les forums, à la recherche d’une idée lumineuse pour faire ma promotion. Cette idée, je ne l’ai pas trouvée mais j’y ai trouvé autre chose et les bras m’en sont tombés : des posts d’auteurs sur FB, truffés de fautes. Des extraits gratuits sur lesquels les lecteurs étaient encouragés à donner leur avis, truffés de fautes. Pire, des interrogations comme celle-ci :  » je voudrez bien raconté une histoire mes j’ai des problème d’orthographe » (ouf, pour « orthographe », le correcteur automatique était passé par là). Et l’on se refile les bons plans, Antidote et autres logiciels de survie pour affronter une langue française que l’on prétend promouvoir.

Est-ce grave, docteur?

Oui, pour moi, c’est grave. C’est même plus que cela, c’est MORTEL!

Car l’orthographe, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, les 20% que l’on voit quand le reste, le gros, le lourd, est sournoisement caché sous la surface de l’eau. Vouloir écrire sans maîtriser l’orthographe, c’est comme faire du vélo sans les roues. Vouloir faire croire que l’on est un auteur et ne pas être capable de poster deux phrases sans faute (en expliquant qu’on n’a pas eu le temps de se relire (sic)), c’est se tirer une balle dans le pied.

Sans orthographe, pas de syntaxe, pas de concordance des temps, pas de participes passés vu qu’on ne sait pas les accorder et qu’on les évite comme la peste, pas de vocabulaire, pas de recherche stylistique… Pas de texte. Pas d’auteur. Si vous voulez raconter des histoires mais que vous êtes nul en orthographe, il existe cependant des solutions : j’ai lu quelque part (Vanity Fair, de mémoire) que Quentin Tarantino était un handicapé de l’orthographe, qu’il faisait 9000 fautes par page (dixit sa secrétaire attitrée depuis des années). Mais voilà, il n’écrit pas des livres, mais des scénarios de films. Tournez-vous vers le scénario. Mais oubliez les romans.

Quant à ceux qui publient leurs textes gratuits (je reviendrai dans un autre article sur ce que je pense de la gratuité) pour appâter les lecteurs, sans même avoir la correction de corriger les fautes… Et qui s’excusent ensuite, lorsqu’on leur a mis le nez dedans, en disant qu’ils ne se sont pas relus… Je ne trouve pas les mots.  Vous voulez qu’on vous lise alors que vous-mêmes, vous n’êtes pas fichus de le faire? Vous essayez de nous faire croire que vous avez mis tout votre talent, tout votre coeur, dans un texte qui se serait tapé un 0/20 en dictée de CM2?

Voilà, pour moi, l’une des raisons qui font que les auto-publiés ont mauvaise réputation. On balance tout, n’importe quoi, du « pas relu », de préférence, en laissant le soin au lecteur de faire le tri. De dénicher le génie sous un fatras à peine dégrossi. Et comme il n’y parvient pas car même une chatte n’y retrouverait pas ses petits, on crie au scandale. A l’absence de reconnaissance. On accuse le « système ». Lequel? En auto-édition, il n’y en a pas. Il n’y a aucun filtre entre l’écrivain et le lecteur. C’est justement la raison pour laquelle les textes se doivent d’être irréprochables, au moins du point de vue de l’orthographe.

C’est la première des corrections, au sens de « politesse ».

Publicités
  1. Un truc sympa aussi – euh rédhibitoire – les dialogues que personne ne dirait jamais….relisez-vous, donc, et demandez-vous toujours si vous parleriez ainsi. Si la réponse (honnête) est non, changez tout…au besoin appelez un ami à la rescousse pour qu’il vous donne la réplique! Mais des SDF qui parlent comme Louis XIV, c’est juste pas crédible. …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s